Esegui ricerca

info@altech.it - Tel: +39 0290363464 Zone Distributeurs

Advanced Labelling Technologies

Altech US Altech UK Altech LA

open menu open search

Interview au Président, Piero Salvini

Luciana Guidotti, de la revue «Italia Imballaggio», a interviewé Piero Salvini, Président d'ALTECH, entreprise fondée en 1991 dans la province de Milan.

Image

Ceux qui construisent des systèmes pour l'étiquetage, opèrent dans un marché extrêmement dynamique. Les significations attribuées à l'étiquette, de plus en plus intelligente et communicative, décorative mais aussi un moyen de garantir la sécurité, ont changé.

Concrètement, les machines, qui procèdent à l'application automatique des étiquettes, doivent savoir s'adapter aux demandes faites par le marketing et par la distribution des produits de consommation courante, par les responsables de l’automatisation et de la logistique.

Qu'est-ce qui distingue ALTECH des autres fabricants de systèmes pour l'étiquetage ?

ALTECH naît comme la conséquence physiologique d'une activité de gestion exercée principalement dans le secteur de l'étiquetage. Les circonstances, la disponibilité de certains collaborateurs importants, la présence stimulante de mes enfants, motivés pour me suivre dans l'entreprise, m'ont incité à me lancer dans cette aventure.

L'une de nos particularités consiste à savoir écouter, à évaluer et à réaliser, dans de brefs délais, ce que l'on doit faire. Nous sommes encore relativement petits, et donc flexibles.

Et puis, nous avons des distributeurs (parfois dix fois plus «grands» que nous), qui nous suggèrent de développer de nouveaux produits, de couvrir de nouveaux marchés, les foires auxquelles participer, etc. Brefs, de véritables partenaires, qui nous assistent et sont à nos côtés, aussi bien pendant la phase de développement technologique que commercial. Ils nous aident à grandir et ils nous grandissent avec nous.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus et le moins de votre activité ?

J'aime percevoir la satisfaction des clients, certains d'entre eux parviennent à l'exprimer ouvertement. Nous fabriquons de bons produits à de bons prix, nous proposons des solutions intelligentes et, surtout, nous fournissons un service prêt, ponctuel et attentif à leurs besoins. Le mérite revient entièrement à nos collaborateurs, c'est la raison pour laquelle je m'estime chanceux.

Mis à part les problèmes de gestion quotidienne, dus à la dialectique interne à chaque organisation, je dirais que je ne changerais absolument rien dans mon entreprise.

Quels sont les facteurs internes et externes ayant eu le plus gros impact sur l'activité de votre entreprise ces derniers temps ?

Concernant l'aspect interne, le changement de siège nous a donné des stimuli positifs. De plus, nous sommes convaincus que les récents efforts, réalisés pour améliorer notre communication en ligne, nous aideront à développer notre activité à l'étranger.

Concernant les influences externes, nous avons d'une part bénéficié de l'évolution actuelle dans notre compartiment spécifique:

  • le développement de l'identification automatique et de l'étiquetage des palettes 
  • la demande plus importante de décoration et d'information à travers l'étiquette auto-adhésive 
  • la hausse de la demande mondiale d'automatisation
  • l'intérêt accru envers les sleeves thermorétractables pour décorer et sceller les produits 
  • la sensibilité croissante du marché envers les problèmes liés à la sécurité, qui ont mené à la recherche de solutions pour lutter contre la violation, la contrefaçon, l'effraction, pour lesquels l'étiquette représente souvent une solution efficace.

D'autre part, les facteurs macro-économiques et politiques ont en revanche souvent freiné la croissance. La faible «vitalité» européenne n'a certainement pas profité aux entreprises qui, comme la nôtre, ont leur premier débouché en Europe.

En outre, le taux élevé de change de l'Euro a pesé sur l'exportation de machines envers les pays en dehors de l'Europe.

Enfin… le marché du travail qui est «coincé» en Italie. Cela aussi a des répercussions sur la compétitivité et empêche cet échange sain qui devrait exister dans chaque économie de marché.

Quelles caractéristiques possède l'innovation technologique de votre secteur ?

Lorsque l'on parle d'étiqueteuses, je peux entendre par «innovation»:

  • la capacité de répondre à la demande d'étiqueter un produit d'une forme nouvelle, qui comporte le développement de dispositifs particuliers et innovants (dans ce sens, pour nous, l'innovation est une activité quotidienne) 
  • la mise à jour des systèmes de contrôle et des pièces standard de nos produits (une attention constante portée aux développements des composants, aux prestations, à l'ergonomie, à la fiabilité et à la facilité d'utilisation).

Nous avons pris la voie d'une standardisation relativement poussée du produit et de ses composants, nous soignons les détails esthétiques, le choix des matériaux et leur traitement, la sécurité, la compacité et la modularité de la machine.

Quels sont vos nouveaux objectifs ?

Nous avons l'intention d'élargir la couverture commerciale des pays où nous sommes présents, à travers la recherche de nouveaux distributeurs.

Nous misons aussi sur le développement technologique des produits existants, sur la recherche constante d'une plus grande ergonomie, prestation, fiabilité, mais nous entendons développer de nouveaux produits pour des niches de marché particulières (concernant, par exemple, la traçabilité des produits pharmaceutiques).

Enfin, il faut augmenter davantage la collaboration avec les fabricants de machines pour l'emballage dans toutes les situations où l'étiqueteuse est un «accessoire nécessaire».

À quelle réalité comparez-vous votre entreprise ?

Si je peux utiliser une comparaison « automobile », en adoptant bien entendu les proportions adéquates, j'aime considérer ALTECH comme une Toyota des étiqueteuses : transparente et efficace dans les relations avec le client, avec des produits fiables, qui maintiennent leurs promesses.  

Source: «Italia Imballaggio»